Les discussions informelles se concentrent sur la réduction de l'intensité carbone du transport maritime

Marine Marchande
Typography

L'OMI a animé des sessions de discussion virtuelle informelle (6-10 juillet) sur les mesures de réduction des gaz à effet de serre à court terme pour le transport maritime international et les évaluations d'impact qui y sont associées.

Ces sessions ont permis à tous les États membres de l'OMI et aux organisations dotées du statut consultatif auprès de l'OMI d'échanger des points de vue et de partager des informations actualisées sur diverses propositions techniques et opérationnelles visant à réduire l'intensité en carbone du transport maritime international d'au moins 40 % d'ici 2030, conformément à la stratégie initiale de l'OMI en matière de GES. L'intensité carbone fait référence aux émissions de CO2 par travail de transport, et relie donc les émissions de carbone à la quantité de marchandises transportées et à la distance parcourue pour un navire spécifique.

L'atmosphère constructive a montré un vif intérêt pour l'avancement des travaux sur un ensemble mutuellement acceptable de nouveaux amendements au traité MARPOL Annexe VI de l'OMI, qui comprend déjà des mesures d'efficacité énergétique pour le transport maritime. Ces futurs amendements pourraient combiner des approches techniques et opérationnelles pour améliorer l'efficacité énergétique des navires, avec une référence spécifique à l'intensité de carbone.

Les séances de discussion de type webinaire, auxquelles ont assisté plus de 350 participants, ont contribué à mieux faire comprendre les différentes propositions de mesures concrètes visant à réduire l'intensité de carbone et leurs impacts potentiels sur les États. Les sessions ont été organisées avant le report du groupe de travail intersessions sur la réduction des émissions de GES des navires (ISWG-GHG 7) et du comité de protection du milieu marin (MEPC 75). On espère que le groupe de travail intersessions sur la réduction des émissions de GES des navires et le comité de protection du milieu marin pourront se réunir plus tard dans l'année.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir