L'Iran pourrait libérer "dans les prochains jours" le pétrolier Stena Impero

Sécurité Maritime
Typography

L'Iran a laissé entendre dimanche soir qu'il pourrait libérer "dans les prochains jour" le pétrolier Stena Impero qu'il avait arraisonné dans le détroit d'Ormuz en juillet.

 

"Les démarches nécessaires pour lever la saisie" de ce pétrolier géant suédois battant pavillon britannique "sont en cours", a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes, Abbas Moussavi, à la télévision d'Etat dans une interview par téléphone.

"Les dernières étapes du processus judiciaire sont en cours et si Dieu le veut, dans les prochains jours, le bateau sera libéré", a-t-il ajouté sans plus de précisions.

M. Moussavi a également répondu à une question sur le pétrolier Adrian Darya 1, qui erre en Méditerranée depuis le 18 août, date à laquelle il avait quitté Gibraltar après six semaines d'immobilisation.

Alors qu'il se nommait encore Grace 1, ce superpétrolier iranien avait été saisi le 4 juillet au large du Rocher par les autorités britanniques qui le soupçonnaient de transporter du pétrole vers la Syrie en violation des sanctions européennes contre ce pays.

"Le pétrolier est arrivé à sa destination et le pétrole a été vendu", a dit M. Moussavi sans fournir plus de détail. Le porte-parole n'a notamment pas précisé si l'Adrian Darya 1 avait livré sa cargaison.

Le bateau se trouve actuellement "en Méditerranée près d'une côte", a ajouté M. Moussavi.

Selon le site TankerTrakers.com, spécialisé dans le suivi du transport de pétrole par voie maritime, l'Adrian Darya 1 se trouvait dimanche soir devant le port syrien de Tartous mais n'avait pas déchargé sa cargaison.

Fin août, l'Iran avait affirmé avoir vendu le pétrole à bord de l'Adrian Darya 1, sans dévoiler l'identité de l'acheteur, assurant ne pas pouvoir être "transparent" concernant la destination de son pétrole quand Washington essaye "d'intimider" les acheteurs potentiels avec ses sanctions visant à empêcher la République islamique de vendre le moindre baril de pétrole à l'étranger.

Certains officiels iraniens ont laissé entendre que le Stena Impero, accusé par l'Iran d'avoir enfreint les règles de navigation internationales, avait été arraisonné en représailles à la saisie du Grace 1.

L'armateur suédois du navire a indiqué mercredi que 7 de ses 23 membres d'équipages avaient été libérés.

You might like also

La  saisie conservatoire des navires en droit Marocain
Comparée aux autres formes de saisies dont un navire pourrait faire l’objet (La saisie arrêt, La saisie revendication, la saisie opérée par la douane à l’issue d’une fraude impliquant le navire ….), la saisie conservatoire demeure la plus courante en pratique et sa particularité réside dans son efficacité comme moyen …
14 Days ago
Chambre des conseillers: Adoption en commission de deux projets de loi établissant la compétence juridique du Royaume sur l'ensemble de son domaine maritime
Rabat - La commission des Affaires étrangères, de la défense nationale et des zones marocaines occupées à la Chambre des conseillers a adopté, mardi à l'unanimité, deux projets de loi visant à établir la compétence juridique du Royaume sur l'ensemble de son domaine maritime. …
15 Days ago
Adoption de deux projets de loi établissant la compétence juridique du Royaume sur l'ensemble de son domaine maritime
Rabat - La Chambre des représentants a adopté, mercredi à l’unanimité, deux projets de loi visant à établir la compétence juridique du Royaume sur l’ensemble de son domaine maritime. …
30 Days ago
Détroit d'Ormuz: "appui politique" de huit pays européens à une surveillance maritime
Huit pays européens ont apporté lundi leur "appui politique" à la création d'une mission européenne de surveillance maritime dans le détroit d'Ormuz (EMASOH), en proie à des tensions chroniques, a annoncé lundi le ministère français des Affaires étrangères. …
31 Days ago
Recevez notre newsletter