Echappement d’une partie de la cargaison en fioul lourd du navire pétrolier échoué au port de Gibraltar, risque limité de pollution sur les côtes marocaines

L’autorité maritime de Gibraltar a annoncé le début des opérations de pompage du fioul lourd qui a commencé à s'échappé du pétrolier entré en collision en début de semaine avec un navire méthanier.

 

Le navire OS 35 s’est échoué suite à cette collision à l’entrée du port de Gibraltar avec le méthanier, qui ne déplore lui aucun dégât important. Les membres d’équipage composé de 24 personnes ont été évacués.

Selon les autorités de Gibraltar, la coque du pétrolier s'est brisée mercredi soir, mais le navire ne s'est pas à ce stade séparé en deux parties.

"L'autorité portuaire de Gibraltar" a toutefois "confirmé une fuite de fioul lourd, dont une petite quantité s'est échappée du périmètre du barrage flottant" installé pour contenir les fuites, a indiqué le gouvernement de Gibraltar dans un communiqué.

Un homme arrêté

Selon le gouvernement, la fuite sur le navire OS 35 est survenue au niveau de conduits qui avaient initialement été scellés, mais dont les joints se sont desserrés. La fuite "est totalement maîtrisée" et le fuel répandu à l'intérieur du barrage a commencé à être pompé dans l'après-midi, ont indiqué les autorités portuaires.

Un homme a par ailleurs été arrêté pour son éventuelle implication dans ce "grave accident dans les eaux territoriales britanniques de Gibraltar", a annoncé la police dans un communiqué, sans préciser l'identité de cet individu ni le rôle qu'il a pu jouer dans l'accident.

Le gouvernement de Gibraltar a assuré que l'"opération pour extraire le carburant" du navire vraquier se ferait "de la manière la plus propre et avec le moins de risques possible".

Pour le moment les autorités marocaines n’ont pas encore réagi officiellement à cet incident, mais il est certain qu’elles suivent de très prés l’évolution de la situation.

Pour réagir à ce post merci de vous connecter ou s'inscrire si vous n'avez pas encore de compte.