La Faillite d’Intershipping va entrainer avec elle plusieurs Hauts Responsables Maritimes

Marine Marchande
Typography

La grave défaillance à la laquelle fait face aujourd’hui la compagnie Intershipping, va probablement entrainer avec elle plusieurs hauts responsables du secteur Maritime.

En effet, cette faillite qui était prévisible à plusieurs niveaux, va poser la question de la responsabilité des uns et des autres et en premier lieu celle de l’administration maritime qui était sensée accompagner le pavillon national après la crise de 2012 qui a vu la faillite de trois grands armements nationaux COMARIT, IMTC et COMANAV FERRY.

Huit ans après, il semblerait qu’on soit revenu à la case départ, voir pire, puisque la compagnie Intershipping bénéficiait d’un Monopole du côté marocain sur la ligne Tanger Ville/Tarifa et d’une présence significative sur la ligne Tanger Med/Algesiras avec normalement deux ROPAX et un RoRo ce qui n’a jamais pu être le cas pour d’autres compagnies maritimes auparavant.

Le Top Management d’Intershipping qui a investit plus de 150 Millions de Dirhams dans cette affaire, ne peut, cette fois-ci, être tenu pour seul responsable, ni être accusé de mauvaise gestion, puisqu’il a une longue expérience dans le transport à passagers dans le Detroit qu’il a accompagné depuis ses débuts.

Aujourd’hui, la seule certitude dans cette affaire, ce que les Hauts responsables maritimes à qui, ont été confiés les rênes du secteur, ont complètement faillit dans leurs missions. Alors, que le Gouvernement s’apprête aujourd’hui à lancer un plan de relance économique d'envergure, le secteur du transport maritime risque d’en naître tout simplement exclu et cela à cause de l’absence d’une vraie vision strategéique et que le Ministère avait confié l'élaboration depuis 2013 à l’autorité maritime mais qui tarde toujours à voir le jour.

En tout cas, une enquête sérieuse doit être menée, pour s’arrêter sur les causes réelles qui ont conduit le pavillon national à sombrer à nouveau en moins d’une décennie.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir