Distribution de barques en polyester au profit des marins pêcheurs de Chtouka

Pêche
Typography

Ce projet vise plusieurs objectifs, dont l’amélioration des conditions de travail des artisans pêcheurs, l’augmentation de leurs revenus, la préservation des barques, et la valorisation des produits de la pêche, notamment les mollusques et le poisson blanc.

Les marins pêcheurs de la province de Chtouka Ait Baha ont bénéficié récemment de la distribution du premier lot de barques de pêche en polyester et qui rentre dans le cadre d’un programme visant à renouveler et à moderniser les bateaux de pêche au niveau de ladite zone. Ce projet fait partie de la Stratégie Halieutis qui porte sur l’ajustement et la modernisation du secteur de la pêche artisanale.

Supervisé par Jamal Khallouq, gouverneur de la province de Chtouka, ce projet d’un coût total de 1,6 million de DH porte sur l’octroi de 36 barques en polyester au profit de 50 artisans pêcheurs locaux, opérationnels dans les côtes de Chtouka Ait Baha, Douira, Tifnit et Sidi Rabat.

Ce projet a fait l’objet d’une convention de partenariat signée le mois de septembre dernier dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain avec les collectivités territoriales concernées, les coopératives regroupant les bénéficiaires et la direction régionale de l’Office national des pêches (ONP).
En effet, ce projet vise plusieurs objectifs, dont l’amélioration des conditions de travail des artisans pêcheurs, l’augmentation de leurs revenus, la préservation des barques, et la valorisation des produits de la pêche, notamment les mollusques et le poisson blanc.

Ledit programme assure aux marins pêcheurs bénéficiaires des modèles de bateau conformes aux normes de sécurité et de salubrité internationales pour assurer une pêche durable conformément aux orientations stratégiques du plan Halieutis.

D’ailleurs les sites de pêches situés au sud de la ville d’Agadir jouent un rôle important dans l’approvisionnement des marchés de poissons de la province de Chtouka et la région de Souss-Massa, notamment durant le mois de Ramadan qui connaît une forte demande sur ces produits.
Dans ce sens, les différents marchés au poisson de la région connaissent actuellement une forte affluence des clients, alors que toutes les infrastructures liées à l’activité de la pêche et à la commercialisation restent opérationnelles, notamment les halles au poisson et le marché de gros au poisson d’Inzegane dans le respect des consignes sanitaires exigées.

Pour rappel, le secteur de la pêche maritime qui constitue après l’agriculture et le tourisme le troisième atout économique de la région, en raison de son rôle dans le développement des secteurs d’industrie et de commerce, est localisé dans une frange littorale qui s’étend sur la façade atlantique sur un linéaire de 180 km. Cette zone côtière est un pôle d’attraction important pour les activités socio-économiques d’intérêt régional, compte tenu de son poids démographique, économique et de sa fonction dans l’organisation de l’espace régional.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet