les routes maritimes peuvent se repenser

Marine Marchande
Typography

Sans le Covid, le marché des bunkers aurait-il été radicalement différent ? Difficile à dire, mais nul n’aurait parié, avant la réglementation sur la teneur en soufre des carburants, sur un match aussi serré entre les fuels. Dans ce contexte, la chute des prix du pétrole offre aux compagnies bien d’autres avantages.

Les chocs simultanés de l'offre et de la demande ont tiré vers des niveaux exceptionnellement bas les prix des combustibles de soute, le VLSFO se négociant désormais autour de 260 $ et 206 $/t à Singapour et à Rotterdam respectivement, quand le HFO voisinait autour de 180 et 161 $/t. Autant dire un écart si serré que dans les principaux centres de soutage mondiaux, les ventes de VLSFO ont pris le pas sur le HFO. À Singapour, hub mondial d’avitaillement des navires, 8,8 Mt de VLSFO ont été vendues au cours du premier trimestre 2020, en croissance de 83 % par rapport au quatrième trimestre 2019, selon BIMCO, l’une des plus grandes associations maritimes internationales d’armateurs. À Rotterdam, le plus grand centre de soutage en Europe, le carburant à faible teneur en soufre représentait 42 % des ventes totales. Au Panama, 93 % des 1,3 Mt de combustibles de soute vendus ont été du VLSFO.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet